Chargement en cours

Préalables à l'irrigation du côlon

Retour
30787_1474214452755_992949_n.jpg

L’irrigation colonique (ou hydrothérapie du côlon) est une technique d’hygiène qui reprend les traditions de lavements de nos grand-mères. Elle peut se pratiquer de façon intensive : deux séances par jour, 4 à 6 séances d’affilées ou en une ou deux séances un peu plus espacées, tout dépend du bénéfice escompté. Les résultats sont incomparables.

La série des lavages en douceur mouille et décolle les matières. Il se produit alors les effets suivants :

• Élimination massive des toxines de TOUT LE CORPS : la peau s’embellit, le regard s'illumine. Le deuxième jour est souvent observé une période de grande fatigue liée à l'élimination des toxines.

• Émergence à la conscience de souvenirs d’enfance ou d’événements “mal vécus” quelquefois très anciens. Lorsque la personne parvient à pardonner, elle peut vivre différemment ce qui l'a encombré jusqu'ici, libérant le corps de ses vieilles mémoires. Cette libération initiée pourra se poursuivre d'elle-même au-delà des séances.

Protocole : Trois jours avant, et pendant la cure

• Alléger au maximum l'alimentation et le nombre d’aliments par repas. Privilégier les fruits et légumes cuits à la vapeur, le riz complet, assaisonnés au citron, aux huiles végétales bio, ou à la sauce de soja. Les jus de fruits et de légumes sont conseillés. Manger des fruits secs, ex : 3 à 10 amandes par jour et quelques abricots secs.

• Ne consommer aucun alcool, éviter le café

• Consommer 1 cuillère à café rase de psyllium : la mettre dans un verre d'eau et boire l'ensemble le matin et le soir à jeun. Le psyllium est un mucilage qui va adhérer à la paroi du colon, facilitant le décollement des matières.

• Prendre une ampoule de Raphanus (radis noir) avant chaque repas pour stimuler la vésicule biliaire et activer l’élimination des déchets.

Après la cure

• Limiter la consommation de laitages, de viandes, mais aussi pendant quelques jours d’aliments qui fermentent dans le côlon : haricots en grains, choux cuits, oignons…

• S’orienter vers une alimentation moins toxique dont les règles principales sont dans l’ordre :

* arrêt des laitages

* cuisson à basse température

* consommation de graisses non hydrogénées

* limitation de la consommation de viandes

* consommation des fruits ¼ d'heure avant les repas ou entre les repas

* consommation d'aliments complets et biologiques (pain, pâtes, riz, sel, sucre) préférence aux produits raffinés.